Avertir le modérateur

15/11/2009

LES LIVRES NUMERIQUES & GOOGLE

Livre numérique : Google propose un nouvel accord aux ayants droit

Réagissez à cet article Réagissez (1) Classez cet article Classez Imprimez cet article Imprimez Envoyez cet article par e-mail Envoyez PartagezPartagez
Cliquez ici !
Partagez :
Partagez sur Twitter
Partagez sur Facebook
Partagez sur Scoopeo
Partagez sur del.icio.us
Partagez sur BlogMarks
Partagez sur Wikio
Partagez sur Viadeo

Google et un regroupement d'auteurs et d'éditeurs américains ont soumis vendredi à la justice américaine une version amendée d'un accord conclu l'an dernier réglant un contentieux lié au projet de bibliothèque numérique du géant de l'internet. La nouvelle proposition d'accord s'efforce de répondre aux objections du ministère de la Justice et d'autres instances à une première mouture au sujet de la protection des droits d'auteurs et des lois contre le monopole. La première proposition d'accord avait été rejetée notamment par le ministère de la justice américain.

Le nouvel accord prévoit de créer un fonds indépendant de gestion des droits et des intérêts des "oeuvres orphelines" pour tenter d'identifier les ayant droit pendant dix ans avant de transférer la propriété des oeuvres à des associations caritatives de lutte contre l'illettrisme aux Etats-Unis, au Canada, au Royaume Uni et en Australie. Dans un communiqué, l'Open Book Alliance, qui regroupe les rivaux de Google dont Microsoft, Yahoo!, ainsi que le géant de la vente en ligne Amazon, a critiqué la nouvelle version.

"Aucune des modifications proposées ne semblent répondre aux défauts fondamentaux mis en avant par le ministère de la Justice et d'autres critiques qui ont un impact pour le public", a déclaré le président de l'alliance, Peter Brantley. Le juge fédéral de New York (est) saisi de l'affaire, Denny Chin, devrait entendre les parties lors d'une audience en février.

DOUBLE CONTENTIEUX

Google, la Guilde des auteurs et l'Association des éditeurs américains étaient parvenus à un accord en octobre 2008 à la suite de l'action intentée en 2005 par les auteurs et éditeurs contre la firme californienne de Mountain View au sujet des droits d'auteur des livres numérisés. Google s'est engagé à verser 125 millions de dollars pour rémunérer les auteurs dont les oeuvres auraient été numérisées sans autorisation et à établir un "Fonds de droits du livre" assurant un revenu aux auteurs acceptant que leurs livres soient numérisés.

Le ministère américain de la Justice a toutefois objecté que l'accord ferait de Google le seul détenteur des droits sur les oeuvres "orphelines" - oeuvres épuisées dont les auteurs ne peuvent pas être identifiés - et les livres dont les droits sont détenus par des étrangers. Il a également exigé que les concurrents de Google aient accès aux ouvrages dans les mêmes conditions que Google. Des entreprises concurrentes, des associations de défense des consommateurs ainsi que les gouvernements français et allemand ont également dénoncé l'accord original devant la justice américaine.

Réagissez à cet article
Réagissez (1)
Classez cet article
Classez
Imprimez cet article
Imprimez
Envoyez cet article par e-mail
Envoyez
Partagez sur Twitter
Partagez sur Facebook
Partagez sur del.icio.us
Partagez sur BlogMarks
Partagez sur Wikio
Partagez sur Viadeo
PARTAGEZ
Cliquez ici !

Technologies

Depuis dix ans, le téléphone mobile en Afrique a explosé (ici, en Côte d'Ivoire).

Si la technologie mobile a la capacité de changer la façon de communiquer dans les pays en développement, ces effets ne sont...

Les clefs 3G utilisent le réseau de téléphonie mobile pour connecter un ordinateur à Internet.

Le gérant d'un café situé près de Valenciennes a reçu une facture de téléphone plus que salée : son opérateur, Orange, lui...

Et aussi

Gael Monfils s'est battu pour aller en finale du tournoi parisien, le 14 novembre.

Monfils a battu Stepanek, Novak Djokovic a sorti Rafael Nadal en demi-finales du Masters 1000.

Mustapha Kessous, envoyé spécial du Monde à Alger, relate la déception des supporteurs des Fennecs, battus par l'Egypte au...

Vos réactions
Une fois de plus, l’univers se résume au monde anglo-saxon! Indépendamment du fond, Pourquoi ne pas confier à l’ONU ou l’UNESCO la gestion de ces droits? Le même problème se pose pour la gestion de l’Internet, filiale du gouvernement US de de sa filiale de droit privé Verimation!!!!!!  
Vos offres d'emploi


Les offres du Monde.fr

250 destinations 3200 hôtels testés par des journalistes comparez et choisissez parmi plus de 1 000 000 d'offresCliquez-ici Fortuneo : 5 % pour votre épargne
Profitez de l'offre spéciale Livret + jusqu'au 15/12/2009
Cliquez-ici
Détente et bien- être Découvrez nos stations « Villages de charme » , chacune a son caractère et son ambiance, à vivre sans limitationCliquez-ici Honda Jazz 199 €/mois charges comprises : entretien, garantie, assistance inclusCliquez-ici YOOX - Mode & Design
Martin Margiela, Marni, Marc Jacobs... Découvrez la collection Automne-Hiver
sur yoox.com
Cliquez-ici

08:18 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu